Latest

La réforme du code, a été déployée en deux étapes, en mai 2016, les anciennes questions de l’ETG étaient remplacées par les nouvelles, en juin 2016, la surveillance de l’examen était rendue privée. Des entreprises françaises ont pu postuler pour être agrées à faire passer l’épreuve théorique générale du permis de conduire, cela implique surveiller la salle où se passe l’examen.

Le choix des entreprises
Les entreprises ont pu postuler pour être agréées et être autorisées à faire passer l’examen du code de la route. Celles choisies sont donc en capacité de surveiller cette épreuve, elles ont un agrément spécialement pour cela. Elles sont donc soumises à certaines règles afin que le service privé soit de qualité.
Pour l’instant deux entreprises ayant postulé ont obtenu un agrément, La Poste et SGS. Elles sont donc en mesure de faire passer l’examen du code de la route aux candidats qui s’inscrivent auprès d’elles. En effet ce service privé fait que ce sont les élèves qui font la démarche eux-mêmes de s’inscrire.
Ces entreprises ont donc mis en place des sites internet dédiés pour permettre aux candidats de s’inscrire pour une date d’examen en ligne.

Un prix unique
L’inscription est payante puisque des entreprises privées donnent accès à un service. Le prix a cependant été fixé par l’Etat et ne peut être modifié par les entreprises agréées. Depuis juin 2016 les élèves peuvent donc s’inscrire eux-mêmes, choisir leur date, sans passer par une auto-école.
Cela ne pénalise pas les élèves. Ils ne sont plus contraints de passer par une auto-école, ils pouvaient avant choisir la voie en candidat libre mais les places étaient très limitées et les démarches fastidieuses. Ils peuvent désormais s’inscrire au code de la route en ligne et choisir de s’entraîner en ligne. Des sites très qualitatifs comme le code rousseau proposent des abonnements pour faire des sessions de code. Les entraînements peuvent se faire en illimité et à n’importe quelle heure, plus besoin de se déplacer dans un auto-école et se plier aux horaires d’ouverture. Les prix de ce type de sites sont très avantageux, et très compétitif par rapport à ce que proposent les auto-école classiques.
Il faut tout de même rester vigilant et veiller à ce que les sites proposent bien des séries à jour avec la réforme du code 2016.

La raison de ce changement
Pourquoi la réforme prévoit-elle de faire passer privée la surveillance du code en 2016 ? Tous simplement pour libérer du temps au examinateurs pour qu’ils puissent faire passer plus de permis. En effet les délais d’attente pour passer l’épreuve techniques sont très longs. En retirant le temps des inspecteurs à surveiller le code, beaucoup plus de permis pourraient être passé et le délais d’attente considérablement réduit.

On est beaucoup à être passé par là, d’autres sont en train, nous avons récoltés les meilleures anecdotes sur les pires trucs entendus par des inspecteurs le jour du permis. Comme quoi, on ne le dira jamais assez SOYEZ PRET le jour J !!

1 : OUPS j’ai oublié ma pièce d’identité

Et oui ça arrive plus de fois qu’on ne le pense. Et dans ce cas-là pas d’arrangement possible, on ne peut pas passer l’examen de conduite et leur donner le justificatif plus tard. N’oubliez pas que c’est un examen officiel, comme le bac ! Alors vérifiez maintes et maintes fois avant de vous présenter à l’examen.

2 : Tournez à Gauche littéralement au rond-point

Des inspecteurs ont été confrontés à des situations plus que dangereuses, quant à l’approche d’un carrefour à sens giratoire, où il a été demandé au candidat de tourner à gauche ce dernier l’a pris au pied de la lettre. Prendre le rond-point à contre sens pour aller à gauche et bel et bien éliminatoire, et HYPER dangereux. Alors avant de passer le permis, on révise les carrefours à sens giratoire, on en fait plein plein plein !

3 : Confondre le frein, et l’accélérateur

L’élève s’installe au volant parfaitement, les réglages dans le bon ordre, vérification que tout le monde est bien attaché ça sent le départ sans faute. Et là c’est le drame ! Ce dernier demande si la voiture fonctionne bien car il n’arrive pas à démarrer. L’inspectrice lui demande d’essayer avec la pédale de l’accélérateur… Les joies du stress au permis ! comme quoi même les choses les plus simples ne sont pas forcément acquises…

4 : Les contrôles de l’angle mort oubliés

On ne le dira jamais assez, toujours vérifier l’angle mort, et accentuer le geste lors de l’épreuve du permis pour que l’inspecteur puisse bien voir que vous tournez la tête. Un élève devait trouver ça superflu, pas de chance, quand le jour du permis un cycliste est dans l’angle mort et qu’on ne le voit pas, que l’inspecteur doit freiner et toucher au volant, c’est vraiment mauvais signe.

5 : Griller le stop

Après avoir fait ses manœuvres comme un champion, le candidat sort du parking tout guilleret, la ligne du sol est peu visible à cause d’une peinture un peu vieille et le panneau de stop ne se voit que quand on est à son niveau. Du coup pensant être en règle il ne marque pas d’arrêt et s’engage. Même si cela est fait sans gêner les autres usagers, griller un stop, même si ce dernier et peu visible, est éliminatoire, soyez attentif !

Ces erreurs peuvent paraître grosses comme une maison, mais ont déjà arrivées maintes fois pendant l’épreuve pratique de la conduite du permis de conduire B. La concentration est primordiale quand on passe le permis. Pour éviter ces erreurs, soyez attentif et regarder autour de vous.

Plus de perles sur http://www.topito.com/top-phrases-cons-permis-conduire-bravo-champion